Le tintamarre passé…

                                                              La manifestation de dimanche a reuni à Paris une foule importante mais des plus hétéroclite: intégristes religieux, politiciens en mal de victoires, “people” à la recherche  de médiatisation, braves gens projetant leurs fantasmes et conservateurs de ‘tout poil’. La démocratie a un avantage sur les autres régimes: elle permet à tous les points de vue de s’exprimer, même les plus retardataires. Maintenant que le tintamarre est passé et que la loi modifiant le mariage sera présentée à la fin du mois au Parlement, espérons, enfin, que l’argumentation des partisans de cette loi émergera. C’est pourquoi, parmi tant d’autres textes aussi pertinents, j’ai retenu ceux de Jean-Paul Cluzel, paru dans le journal “Le Monde” du 12 janvier et intitulé “Gay, catholique et libéral”, pour le lire, cliquez ici et celui de Danièle Hervieu-Leger paru le 14 janvier dans le même journal et intitulé “Le combat perdu de l’Eglise”, pour le lire cliquez ici.